[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Présentation]
[Biographie]
[Historique]
[Musiciens]
[Presse]
[Galerie]
[MúSIC]
[San JORDI]
[Palais des congrès]
[USAP]
[San jordi]
[Vidéos]
[CALI]
[FILLOLS]
[Discographie]
[Partitions]
[Agenda]
[Contact]

   La Cobla est un ensemble musical, du latin "copula" qui signifie union. Quelques écrits du XIVème siècle mentionnent le mot cobla à la cour du roi Joan I pour les cérémonies (Cobla Reial). Jusqu’à la fin du 18ème siècle, la cobla était formée de trois à quatre instruments : le flabiol (sans clés), le tambourin, une ou deux tarotes et la cornemuse appelée "sac de gemecs" (littéralement sac de gémissements). Dans la première moitié du 19ème siècle viennent s’ajouter d’autres instruments (bois ou cuivres) de tessitures plus grave afin d’enrichir les sons harmoniques (Sacqueboute, serpent, Ophicléide). De 1813 à 1839, la trompette connait en France et en Allemagne de notables évolutions (invention du piston par Blehmel en 1813, le système Stölzel en 1814, invention des valves rotatives en 1820 par Blümel et, finalement, le système Périnet en 1839 qui remplacera les précédents). De ces techniques naîteront les trompettes et cornets actuels et les fiscorns. D’abord, la cobla choisira le cornet avec le système à pistons. Plus tard, avec l’influence du jazz, les musiciens abandonneront le cornet pour utiliser la trompette à pistons. Quant au fiscorn, il fait encore aujourd’hui partie de la cobla.


L’invention par le clarinettiste Müller du système à treize clés en 1814 offrit d’autres possibilités aux instruments à vents en bois. De la complicité entre André Toron, luthier à Perpignan, et Pep Ventura musicien à Figueres, naîtra la tenora avec le pavillon en métal. Dans les années 1870, Pep Ventura introduira dans sa cobla une contrebasse à trois cordes dénomée "vera". Vers 1890, le trombone s’ajoutera de façon définitive.


En dépit de nombreuses critiques et études pour obtenir la possibilité d’un développement normal de l’harmonie (inclure des saxophones ou d’autres instruments à sonorité grave), la cobla conservera sa forme actuelle. La raison essentielle fut que la cobla devait garder sa sonorité typique, et que, pour des raisons économiques évidentes, un ensemble de vingt à trente instruments n’avait pas d’avenir. Voilà pour l'histoire.


La Cobla Mil.lenària se produisit en public début janvier 1989. Elle était constituée de musiciens passionnés qui brisèrent l’image austère que donnaient ces formations. Cet ensemble innova et partagea des expériences originales avec le "Brass Band" de Michel Marre, les chanteurs Père Figueres, Jordi Barre, Cali, l'acteur  Lambert Wilson, le saxophoniste et clarinettiste Michel Portal et dernièrement le DJ et artiste de scène Raph Dumas.


En 2008, la ville de Perpignan décerne à la formation la distinction de Cobla officielle avec le titre de " Fidelíssima Vila de Perpinyà".

  

HISTORIQUE